Les artistes

Isabelle Fallot, mezzo-soprano
Médaillée d'or en chant au Conservatoire Régional de Lyon, Isabelle Fallot obtient ensuite un premier prix du Conservatoire Supérieur de Lyon. De 1996 à 1998, elle fait partie de la troupe de l'Opéra National de Lyon et interprète ses premiers rôles : Barberine, Rosine, Papagena ... Plus tard elle chante le rôle de la Baronne à l'Opéra Comique de Paris dans la Vie Parisienne mise en scène par Jérôme Savary. Elle chante comme soliste dans de nombreux théâtres français : Toulon, Tours, Reims, Valenciennes, Limoges, Paris, Lyon, Tourcoing, Metz, Saint Etienne ... Elle participe à de nombreux concerts et récitals notamment avec Michel Corboz. Elle chante avec la Compagnie l'Opéra de poche divers rôles dont Micaëla dans Carmen de Bizet, la Voix humaine de Poulenc au Centre National du Costume de Scène de Moulins. Au cours d'une tournée en Chine à Shangai et Pékin, elle interprète Donna Elvira dans Don Giovanni de Mozart. Passionnée de musique baroque, elle se perfectionne auprès d'Yvon Repérant, Gérard Lesne, Jérôme Corréas et Guillemette Laurens, chante en récital et dans différents ensembles. Dans ce répertoire, elle a enregistré chez Lydia Digital et prépare un disque avec l'ensemble Elyma en collaboration avec Maria Kristina Khier sous la direction de Gabriel Garrido.

Xavier Mauconduit, ténor
Xavier Mauconduit débute l'apprentissage du chant lyrique à l'âge de 15 ans auprès de la mezzo-soprano Florence Rousselle à Amiens. À 21 ans, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris dans la classe de Gerda Hartman et obtient son Prix avec mention Très Bien en juin 2008. A l'opéra, il interprète Orphée de Glück, Don José dans Carmen de Bizet, Walther dans les Maîtres Chanteurs de Nuremberg de Wagner au Wagner Geneva Festival, Bastien dans Bastien et Bastienne de Mozart avec l'orchestre de l'opéra de Massy, le 2ème Juif dans Salomé de Strauss à l'opéra de Bordeaux, le 1er Homme d'armes et le 2ème Prêtre dans Die Zauberflöte de Mozart dans les opéras de Bordeaux et Vichy, Giove dans le Nozze di Teti e Peleo de Rossini avec l'ensemble Matheus, Borsa dans Rigoletto de Verdi au festival des opéras en Plein Air, Doctor Cajus dans Falstaff de Verdi à l'opéra de Metz, ou encore Mengone dans Lo Speziale de Haydn au théâtre Artistic Athévains. Membre de la Cie Les Brigands, il interprète Corbillon dans La Cour du Roi Pétaud de Delibes et Le Prince de Mantoue dans Les Brigands d'Offenbach. Xavier Mauconduit est aujourd'hui membre de la troupe du festival Offenbach de Bruniquel où il interprète en 2015 Hermosa dans l'Île de Tulipatan, le chef d'orchestre et musicologue Jean-Christophe Keck l'invite aussi régulièrement aux Offenbacchiades de Briançon. Membre depuis 2005 de l'ensemble de musique ancienne Opalescences et depuis 2014 de l'Ensemble Baroque de Joux, il interprète régulièrement en soliste des oratorios baroques et classiques ainsi que des œuvres de musique de chambre. Les premières années de carrière de Xavier Mauconduit furent notamment marquées par l'obtention en 2007 du premier prix d'interprétation au 4ème Concours International de Mélodie Française de Toulouse ainsi que le privilège en 2009 de donner la réplique à Edita Gruberova dans le final de Roberto Devereux de Donizetti lors de son récital événement au Théâtre des Champs Élysée sous la baguette de Friedrich Haider.

Catherine Manandaza, soprano
Soprano d'origine malgache, Catherine Manandaza incarne les premiers rôles d'opéras sur les scènes internationales et françaises (Opéras du Caire, de Damas et d'Alger), Théâtre de Xiamen (Chine), Théâtre du Châtelet, Opéra du Rhin, Opéra Garnier, Amphithéâtre 3000 à Lyon, où elle a chanté entre autres les rôles de la Comtesse (Noces de Figaro), Donna Anna et Donna Elvira (Don Giovanni), Fiordiligi (Cosi fan tutte), Didon (Didon et Enée), Tosca, Aida, Leonora (Il Trovatore), Abigaille (Nabucco), Norma, Violetta (la Traviata), Santuzza, Mme Butterfly, Senta (Le Vaisseau fantôme). Elle se produit dans le cadre de festivals internationaux, en Pologne, en Italie, au Gabon, à Yalta.
Son répertoire étendu et éclectique l'amène à collaborer avec des metteurs en scènes (Jean-Michel Ribes au Théâtre du Rond Point) et orchestre prestigieux (Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre de l'Opéra de Lyon), avec lesquels elle a chanté des œuvres telles que : le Requiem de Verdi, les Stabat Mater de Rossini et Dvorak, les Poèmes pour Mi (O. Messiaen), La Sulamite (Chabrier)... Elle affectionne la musique sacrée dont sa voix sert les plus belles parties de soprano solo et aime se produire aussi en récital avec piano avec des programmes plus intimistes et originaux (lieder et mélodies).

Elena Rakova, mezzo-soprano
Née en Russie, Elena Rakova s'installe à Paris en 2002. Lauréate du concours international de chant lyrique «Tenore Claudio Barbieri» en Italie en 2013, la mezzo-soprano interprète le rôle de Maddalena dans Rigoletto en Italie. En 2017 et 2018, elle est Marceline dans Les Noces de Figaro de Mozart puis Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l'Opéra National d'Alger. Actuellement membre de la compagnie «Jeune opéra de France», Elena Rakova interprète les rôles de la Mère, du Pâtre et de la Libellule dans l'Enfant et les sortilèges de Ravel depuis janvier 2017 (sur la Scène Nationale de Chalon-sur-Saône, à l'opéra de Saint-Etienne, à l'opéra de Clermont-Ferrand...). En juin 2019 elle a interprété le rôle de Carmen sous la baguette de Daniel Galvez-Vallejo à Paris. En juillet 2019 elle a été applaudie dans le rôle de Charlotte dans Werther de Massenet dans la Tour de Crest pour le festival Opéra et Châteaux. Elle est engagée pour le rôle de Carmen au Casino d'Enghien-les-Bains et au Théâtre National de Champagne à Troyes en février 2022.